Avis à l’ensemble de la communauté éducative du collège Alsace Corré – Réajustement du DCPN

Avis à l’ensemble de la communauté éducative du collège Alsace Corré – Réajustement du DCPN

Madame, monsieur
Chers parents
Chers élèves


Bonjour,


Tout d’abord nous tenions  à vous remercier pour la qualité de votre investissement au bout de ces deux semaines et je ne parle pas que du champ  scolaire mais de toute l’humanité aussi dont vous avez fait preuve, la solidarité aussi que vous avez pu mettre en œuvre entre vous, sous toutes ses formes et dans toutes les circonstances.


Un constat aussi : l’enseignement à distance « ça crève »! Professeurs, familles, élèves, tous soulignent ( en tout cas ceux qui font l’effort de suivre le DCPN ) une forme d’épuisement sur le rythme, la technicité, la charge de travail.
Nombreux sont ceux qui rêvent de revenir à l’école : enseignants, élèves! Et ne parlons pas des parents que nous sommes pour beaucoup!
Enfin nous sommes bien conscients, qu’à des degrés divers sûrement, que tous aussi nous éprouvons une angoisse légitime sur notre devenir, générant un stress qui ne dit pas son nom.
Nous souhaitons que chacun puisse trouver les ressources nécessaires pour diminuer ces tensions. 
Le DCPN de notre collège est opérationnel depuis la rentrée de mars et force est de constater que notre modèle anticipé depuis trois ans fonctionne très bien! 
Le dispositif est perfectible sûrement et je peux vous annoncer d’ores et déjà que nous travaillons sur un modèle encore plus opérationnel avec l’équipe du DCPN.


Cependant nous devons procéder à des ajustements du DCPN pour au moins quatre raisons :
1) L’épuisement des collègues enseignants
2) L’épuisement des familles et des élèves
3) Un sytème numérique soumis aux aléas techniques et à la fracture numérique
4) La difficulté d’aborder de trop nombreuses notions sur le temps court de la classe virtuelle.


Nous avons eu une réunion le jeudi 2 avril à 17h avec le DCPN ( classe virtuelle ) et à partir des analyses de données issues de Pronote et des bases académiques il ressort une charge de travail importante voire excessive pour tout le monde et surtout les élèves, pour lesquelles certaines familles ne peuvent plus tenir le rythme et prises aussi dans leurs propres problématiques personnelles risquent de décrocher : ce serait vraiment un effet catastrophique!


Aussi nous avons pris les décisions suivantes concernant les modalités de travail dans le cadre du DCPN :

TRAVAIL À RENDRE : quelque soit la forme ( qcm, rendu numérique, etc…) chaque discipline ne pourra demander qu’un devoir à rendre par quinzaine, qui sera inscrit sous PRONOTE dans le cahier de texte.

EXERCICES : les enseignants pourront donner des exercices qui viseront à faire pratiquer des élèves graduellement selon leurs compétences, avec un ensemble de base qui pourrait être développé en classe virtuelle.

NOTIONS : nous demandons aux enseignants, du mieux qu’ils peuvent de ne pas aborder plus de deux notions nouvelles sur les temps de classes virtuelles, laissant ainsi aux familles et aux élèves le temps d’appréhender des concepts dont ils sont parfois éloignés.

CLASSE VIRTUELLE : c’est un succès…mais force est de constater que les enfants passent beaucoup de temps devant les écrans avec parfois des outils qui ne sont pas facilitants.Nous prenons donc la décision d’alléger dans l’EDT le nombre de classes virtuelles hebdomadaires. 
Les disciplines suivantes passeront en classe virtuelle par quinzaine : technologie-svt -physique-eps-musique-arts plastiques.
Ce n’est pas une minoration de ces disciplines, mais un rééquilibrage proportionnel à la charge horaire de ces disciplines dans l’EDT « normal ».
Les heures de vie de classe passent en quinzaine.
Suppression des classes virtuelles entre 7h30-8h30 et 11h30-12h30

EDT : la trame de l’EDT reste en place afin d’accompagner au mieux les élèves et leur famille dans la gestion quotidienne du travail scolaire : c’est ce modèle qui fonctionne le mieux après les remontées académiques d’hier.


L’objectif clairement est de faire baisser la charge de travail sur les élèves, les familles les enseignants.Nous avons mis en place un dispositif DCPN  « qui peut le plus, peut le moins », nous pouvons raisonnablement maintenant faire un peu moins mais tout aussi bien.
Nous constatons aussi plutôt de force que de gré, que nos élèves gagnent en autonomie, et je parie sur cette compétence fondamentale (métacognition)pour rattraper du mieux que nous pouvons les effets négatifs de ce confinement.
Il nous restera à porter maintenant notre attention sur les « invisibles numériques », ceux dont nous n’avons pas de nouvelles du tout.

La mise en œuvre du réajustement sera effective le lundi 6 avril  2020 via pronote.
Ce modèle pourra encore évoluer et par avance nous nous excusons des éventuels désagréments et dysfonctionnements, cependant une gestion de crise impose une perpétuelle réinvention de notre structure et je sais compter sur vous pour réinventer avec nous ce temps particulier.
La sortie semble lointaine, mais même si nous en doutons parfois, c’est notre humanité, tous nous avons en nous les ressources pour atteindre cette sortie et nous réussirons!

Bien cordialement

Pour le DCPN

Sébastien LAURET PRINCIPAL

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *